Elections
Exposé

Du loup à l’Europe, des routes nationales à la nature

Le menu a été copieux pour la session d’été du Conseil national… La Chambre basse a pris acte des rapports de gestion du Conseil fédéral et du Tribunal fédéral comme également du compte d’Etat 2018 qui se solde par un excédent de 2,9 milliards de francs – contre les 300 millions de francs qui avaient été budgetés ! Le Conseil national a également approuvé cinq initiatives parlementaires visant à ancrer la répartition des sites de production de la SSR entre Genève et Lausanne, entre Berne et Zurich: la majorité du Conseil national s’oppose ainsi aux vélléités centralistes de la SSR. Mais d’autres thèmes ont engendré de plus vives discussions.

Au chapitre de l’environnement, deux initiatives populaires ont carrément divisé le Conseil national: entre faire confiance aux paysans ou agir en urgence pour éviter l’apocalypse, les discussions ont été nourries autour de ces initiatives. L’une « Pour une eau potable propre et une alimentation saine – Aucune subvention allouée aux exploitations qui utilisent des pesticides et des antibiotiques à titre prophylactique » et l’autre « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse ». La majorité, à laquelle j’appartiens, a estimé que ces textes vont trop loin, sont délicats à mettre en œuvre: et si ces initiatives devaient être appliquées, elles bouleverseraient notre agriculture suisse; elles compromettraient l’existence de nombreuses exploitations; elles limiteraient de façon draconienne la liberté de choix de l’industrie alimentaire, du commerce de détail et, finalement aussi, celle des consommateurs.

Bref, elles iraient à contre-sens: le Conseil national a donc décidé d’en recommander le rejet, sans contre-projet. Côté nature toujours, le Conseil des Etats a suivi le Conseil national et a voté l’autorisation facilitée pour des tirs de régulation, notamment celui du loup. Le lancement d’un référendum contre cette loi sur la chasse ainsi corrigée est à prévoir !Sur la route maintenant: le Conseil national a approuvé l’engagement de quelque 13,8 milliards de francs d’ici 2030 pour désengorger les routes nationales. De gros travaux seront ainsi réalisés du côté de Crissier ou encore de La Chaux-de-Fonds. Une facture supérieure à celle prévue par le Conseil fédéral.

Enfin, en ce qui concerne nos relations avec l’Union Européenne, le Conseil national – à l’instar de la Chambre des cantons – a voté, par 122 voix contre 38 et 24 abstentions, une motion priant le Conseil fédéral de mener sans tarder des négociations complémentaires pour améliorer l’accord-cadre avec Bruxelles.

par l’auteur
UDC conseiller national (FR)
plus sur le thème
Exposé
partager l’article
17.09.2019, de Pierre-André Page
Le congé paternité. Le loup… et des questions d’environnement. Ainsi que des problèmes sur les routes. Tels... lire plus
Consultation
partager l’article
05.09.2019
Wir nehmen Bezug auf das Schreiben der Direktion der Institutionen und der Land- und Forstwirtschaft vom 27.... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
29.08.2019
Au cours des dernières législatures, l’Union démocratique du centre s’est attelée à la préservation du modèle Suisse... lire plus
en lire plus
Soutenez-nous

CCP 17-3541-3
CH76 0900 0000 1700 3541 2

Contacts

UDC – SVP Fribourg
Secrétariat cantonale
Route d'Essert 51
1733 Treyvaux

E-Mail : info@udc-fr.ch

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord