S'engager
Communiqué de presse

Consternation suite à l’audit au sujet du HFR

L’UDC du canton de Fribourg a pris connaissance avec consternation du rapport d’audit de l’Inspection des finances au sujet du HFR. L’UDC demande au Conseil d’Etat d’activer la réforme de la gouvernance du HFR et demande que les responsables de cette gabegie assument pleinement leurs responsabilités et démissionnent.

Le rapport de l’Inspection des finances (IF) sur le HFR met en évidence un grand potentiel d’améliorations dans tous les domaines audités. Pas moins de 67 recommandations sont adressées aux responsables du HFR.

Qu’il s’agisse de la comptabilité analytique qui présente de graves lacunes et est inexploitable, du bouclement des comptes qui est fait tardivement et sans situation intermédiaire durant l’exercice, du processus budgétaire qui en soit n’existe pas, de la politique d’investissements pour laquelle il n’existe pas d’étude sur la capacité de financement, ou encore de la politique salariale pour le personnel technique et administratif qui met en évidence une générosité supérieure à la pratique de l’administration cantonale, sur tous ces aspects, le rapport d’audit de l’IF démontre qu’il n’y a pas de pilotage financier du HFR et que ses responsables ont failli à tous les niveaux, à commencer par le conseil d’administration et le comité de direction.

Ces graves lacunes en matière financière sont de surcroît incompréhensibles au regard des 104 postes existants à la direction financière du HFR dont 10 contrôleurs internes. Un recadrage ferme ainsi qu’un redimensionnement de la direction financière devra être entrepris sans
tarder par un futur directeur financier. Ces constations confirment que l’UDC a eu raison, lors de la session de mai du Grand Conseil,
de prioriser les décisions à prendre concernant le HFR : il y a urgence absolue à réformer la tête de l’HFR. Les autres décisions, comme que la sortie de la LPers du personnel soignant, devaient être examinées dans un second temps. L’UDC s’étonne en outre de la confiance que semble renouveler le Conseil d’Etat à l’égard du CA. En effet, il paraît pour le moins improbable de remettre le HFR à flot avec les mêmes
responsables qui ont failli gravement. Les membres du CA doivent prendre leurs responsabilités et en assumer les conséquences qui semblent s’imposer.

En outre, l’UDC constate que le Conseil d’Etat, en particulier la DSAS, a failli dans son devoir de contrôle de la gestion de l’HFR (art. 12 al. 2 LHFR). Enfin l’UDC demande au Conseil d’Etat d’activer sans tarder la réforme de la gouvernance du HFR avec une entrée en vigueur au plus tard au 1er janvier 2019.

plus sur le thème
Exposé
partager l’article
10.01.2019, de Nicolas Galley
Pas un jour sans un article qui parle de surpoids, d’obésité, de la nouvelle maladie du siècle... lire plus
Exposé
partager l’article
17.12.2018, de Emanuel Waeber
Le Chef du groupe UDC au Grand Conseil dresse le bilan de la session de novembre et... lire plus
Exposé
partager l’article
15.12.2018, de Stéphane Peiry
Le groupe UDC a pris connaissance avec intérêts du projet de loi sur la réforme fiscale. Le... lire plus
en lire plus
Soutenez-nous

CCP 17-3541-3
CH76 0900 0000 1700 3541 2

Contact
UDC – SVP FR
Présidence cantonale
La Mullera 35
1784 Courtepin
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord